précarité

Les intermittentEs du spectacle ont un intérêt objectif (et pas seulement politique, éthique ou moral) à défendre les droits de l’ensemble des chômeurs et chômeuses.

Pour la huitième année consécutive, quatre organisations de chômeurs et de précaires, avec le soutien de nombreuses organisations associatives, syndicales et politiques, dont le NPA, appellent à manifester samedi 4 décembre, à partir de 14h, au départ de la place Stalingrad.
Pour en finir avec l’insécurité sociale !
Samedi 20 novembre, 11 heures, métro Javel, à Paris. Par hasard, le lieu de notre rendez-vous est plutôt bien choisi, pour cette première opération de nettoyage de la précarité.
À Marseille, le 18 novembre, une conférence de presse a eu lieu ainsi qu’un rassemblement réunissant 200 personnes, après l’annonce de la suspension, faute de crédits, des contrats aidés dans de nombreuses régions, dont celle de Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Depuis 3 semaines, les personnels de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) sont mobilisés contre la précarité et pour l'emploi, avec le soutien actif des étudiantes et des étudiants, et ce malgré les tentatives d'intimidation de la direction.
À l’ENS, les assemblées générales (AG) ont d’emblée lié l’exigence de retrait de la réforme des retraites au combat contre la précarité et pour les salaires, grâce aux personnels bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers, personnels sociaux et de santé (Biatoss).
Après onze CDD à l’École de musique du Penthièvre (Côtes-d’Armor), le contrat d’Armand Zvénigorodsky, professeur de violoncelle, n’a pas été renouvelé.
950 euros par mois, soit 60% du revenu moyen : c'est le seuil de pauvreté qui concerne près de 8 millions de personnes. Parmi elles, 1,6 millions sont issues de familles monoparentales dont les revenus sont inférieurs à 800 euros par mois.
La direction d’Air France vient d’annoncer, dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois (GPEC), sa volonté de continuer à diminuer les effectifs de la compagnie : un total de 4 390 suppressions d’emplois, soit une baisse des effectifs de 8,6 % entre 2010 et 2012.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à précarité