précarité

Le vendredi 8 novembre 2019, un étudiant de Lyon 2 s’est immolé par le feu devant le CROUS de Lyon.

Un des postulats fondamentaux des féministes marxistes est que, dans notre société, l’oppression des femmes est profondément liée à l’exploitation du prolétariat.
Vendredi 8 novembre, un étudiant de Lyon, militant syndicaliste, a tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu devant le bâtiment du Crous. Un acte politique, brutal, né de l’extrême précarité dans laquelle il était contraint de vivre, après avoir perdu sa bourse de 450 euros.
En matière d’exploitation et d’instabilité au travail, la difficile situation des professeurEs de l’enseignement privé hors contrat est mal connue.
Entretien avec Steven, livreur chez Deliveroo et membre du Collectif des livreurs autonomes de Paris (CLAP).Qu’est-ce que cela signifie concrètement, aujourd’hui, être unE livreurE chez Deliveroo ?
Aux quatre coins de l’Europe, les livreurEs se mobilisent pour lutter contre l’exploitation et les reculs sociaux. 
Face à nos conditions de travail scandaleuses, nous, livreurs à vélo dits « ubérisés », c’est-à-dire exploités sans la possibilité d’avoir accès aux conquêtes sociales de la classe ouvrière, avons décidé de profiter du Mondial de foot pour changer le rapport de forces avec les plat
Une note de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) confirme la montée en puissance de la précarité.
Entretien avec Valérie Pringuez, déléguée syndicale centrale chez Pimkie.
Dans le discours à la mode fleurissent les éloges sur les « entreprises du futur » où se conjugueraient les nouvelles technologies et des relations de travail épanouissantes pour les salariéEs. En fait, la réalité est bien plus catastrophique pour celles et ceux qui y travaillent.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à précarité