Pologne

Karol Modzelewski est décédé le 28 avril dernier. Il est le co-auteur avec Jacek Kuron de la « Lettre ouverte au Parti » – une analyse critique du « socialisme réel » et un programme socialiste autogestionnaire de révolution antibureaucratique.

Une grève enseignante d’une intensité jamais vue depuis 1993 a gagné la Pologne depuis le lundi 8 avril, et continue à l’heure où nous écrivons. 
La Pologne est encore aujourd’hui l’un des pays d’Europe où le droit à l'avortement est, de loin, le plus restrictif. Il est à vrai dire tout bonnement interdit pour les femmes, sauf dans les cas de viol, de malformation grave du fœtus ou de risque pour la santé de la femme enceinte.
En 1956, c’est l’Octobre polonais : une mobilisation des masses plébiscite à la tête du parti au pouvoir son ancien secrétaire général, W. Gomulka, exclu en 1948 et emprisonné en 1951.
La législation polonaise sur l’avortement est l’une des plus restrictives d’Europe. L’IVG n’est en effet autorisée que dans trois cas précis :
En Pologne, à l’ombre du pouvoir exercé par le Parti droit et justice (PiS), l’extrême droite se renforce. Une fois par an elle organise ses grandes bacchanales: la « Marche de l’indépendance » qui se déroule le 11 novembre (anniversaire de l’indépendance de la Pologne en 1918).
Des milliers de Polonais ont manifesté ce dimanche 16 juillet contre des lois plaçant la justice sous la coupe du pouvoir. Mais le pouvoir polonais national-conservateur n’est pas en péril, et l’Union européenne se contente d’observations modérées.
L’année 1956 vit un soulèvement ouvrier en Pologne, d’abord à Poznan en juin, puis à Varsovie en octobre.
Le 9 avril dernier, des milliers de personnes se sont rassemblées devant le Parlement polonais et dans 18 villes du pays pour protester contre un projet de loi qui veut interdire l’IVG.
Comme en Espagne il y a trois ans, le gouvernement ultraconservateur de Pologne, à la demande de l’Eglise catholique et des associations « pro-vie », veut interdire l’IVG.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Pologne