pôle emploi

La crise sanitaire qui se joue à l’heure actuelle rend encore plus saillantes les inégalités de la société capitaliste. On sait d’ores et déjà que tout le monde n’est pas exposé de la même manière à l’insécurité tant sanitaire qu’économique.

La réforme Penicaud comporte 2 volets : le premier est entré en vigueur le 1er novembre, le second devait s'appliquer au 1er avril.
Les 5 agences de l’agglomération d’Orléans sont aujourd’hui fermées au public sans rendez-vous, mais des agentEs continuent d’y travailler.
Face à l’épidémie du Covid_19, la Direction générale a longtemps pensé pouvoir continuer à nous faire assurer le service.
Appelée par 29 organisations et collectifs très divers, cette première Assemblée générale a été une réussite ! 250 personnes réunies mardi 4 mars à la Bourse du travail à Paris.
Il était temps ! La gravité de la « réforme » de l’assurance chômage apparaît enfin et fait la une de toute la presse.
Comme attendu, les « négociations » ont buté sur la question des contrats courts.
Suppression de postes à Pôle emploi mais aussi à l’AFPA, baisse du financement avec moins 2 milliards dans le budget du ministère du Travail, budget de l’Unedic diminué suite à la suppression de la « part salariale » des cotisations assurance chômage : tout est en place pour accélé
On l’a appris sur France Info le 4 septembre : Pôle emploi est visé par une information judiciaire pour « harcèlement moral, mise en danger délibérée de la personne d’autrui, non-assistance à personne en danger, homicide involontaire et conditions de travail contraires à la dignité
Créée en période de plein emploi par De Gaulle, volontairement exclue du reste de la protection sociale,  soixante ans après l’assurance-chômage se révèle incapable d’assurer l’indemnisation de l’ensemble des chômeurs.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à pôle emploi