Pays basque

Samedi 11 janvier, deux manifestations se sont tenues en Pays basque, une au nord à Bayonne avec 10 000 personnes, une au sud à Bilbao avec 70 000 personnes environ. 

En rejetant le recours de la militante basque Aurore Martin, la Cour de Cassation vient d’ouvrir la voie à son extradition vers l’Espagne. Le gouvernement français a désormais 10 jours pour mettre à exécution cette décision.
S i l’Europe a des difficultés pour se construire aux niveaux politique et économique, en revanche, sa politique sécuritaire est efficace.
La cour d’appel de Pau vient de valider le mandat d’arrêt européen délivré par la justice espagnole à l’encontre de la militante basque Aurore Martin.
Le 5 septembre, l’organisation armée ETA décrétait un cessez-le-feu. Rejetée par le gouvernement espagnol, cette trêve s’inscrit dans une nouvelle séquence politique que connaît le Pays basque ces derniers mois.
Le 18 avril 2009, Jon Anza prend le train à Bayonne (Pyrénées-Atlantique) pour se rendre à Toulouse et disparaît. Un mois plus tard, l’ETA avertit que Jon Anza était l’un de ses militants et transportait une importante somme d’argent.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Pays basque