Pays basque

Josu Urrutikoetxea a été arrêté le 16 mai alors qu’il se rendait dans un hôpital public de Haute-Savoie. Il est depuis enfermé à la Santé, sans visite ni courrier.

Samedi 16 juin s’est déroulée à Bayonne une manifestation d’environ 1600 personnes à laquelle a participé notre camarade Philippe Poutou, représentant notre organisation, pour exprimer notre soutien aux droits démocratiques du Pays basque et réclamer l’égalité des droits pour les d
À l’issue de l’importante manifestation de soutien aux prisonniers basques du samedi 9 décembre, nous avons rencontré Juan Salazar Fagoaga, militant du Comité de solidarité avec le peuple basque à Paris.
La dynamique de soutien aux détenu-es basques et pour le rendez-vous du 9 décembre prochain à Paris en faveur de l’abolition des mesures d’exception appliquées aux prisonniers et prisonnières basques
Cinq militantEs, dont  Txetx Etcherverry, fondateur du mouvement écologiste et altermondialiste Bizi !, Michel Berhocoirigoin, syndicaliste paysan, ancien président de la chambre d’agriculture du Pays-Basque, Michel Bergougnan, coopérateur viticole et Béatrice Molle-Haran, ont été interpellés par
Notre camarade candidat est venu le samedi 19 novembre à Bayonne participer à la manifestation organisée par Bagoaz en faveur des prisonniers basques malades, en particulier pour Ibon Fernandez Iradi dont le dossier de demande de libération conditionnelle sera présenté jeudi 24 novembre devant le
Samedi 19 novembre a eu lieu à Bayonne une manifestation d’environ 2 500 personnes pour demander la libération de 11 prisonniers (preso) basques malades, en particulier celle de Ibon Fernandez Iradi, emprisonné depuis 13 ans à la prison de Lannemezan atteint d’une sclérose en plaques qui s’ag
Entretien. Nous avons rencontré Enaut Aramendi du syndicat LAB (Langile abertzaleen batzordeak), syndicat des travailleurEs du Pays basque. Implantation, actions, rapport au syndicalisme français, l’échange a été riche...
Mardi 18 octobre, le juge de Pau a rendu son verdict concernant le mandat d’arrêt européen (MAE) demandé par l’Espagne contre Émilie Martin ((voir l’Anticapitaliste n° 355).
Un mandat d’arrêt européen (MAE) a été envoyé par l’État espagnol à l’État français au mois d’avril dernier visant Émilie Martin.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Pays basque