Parti communiste (PCF)

Depuis bientôt 10 semaines, le mouvement des Gilets jaunes a fait irruption sur la scène politique et sociale. Cette mobilisation inédite interroge le champ politique, en particulier la gauche.

Retour sur l’année 2018, qui a confirmé la décomposition, voire la disparition du Parti socialiste, mais aussi l’impossibilité à la gauche du PS d’occuper l’espace vacant. Et ce ne sont pas les élections européennes qui vont améliorer la situation.
Du 23 au 25 novembre s’est tenu, à Ivry-sur-Seine, le 38e congrès du PCF.
Grande première dans l’histoire du Parti communiste : à la veille de son congrès, la direction sortante du PCF vient d’être mise en minorité par un vote interne. C’est le texte du député André Chassaigne qui a remporté la mise. Renouveau ou déclin en perspective ? 
Si cette nouvelle fête de l’Humanité a une fois de plus aligné une affiche musicale de qualité, le PCF, à quelques semaines d’un congrès important, a plus de difficultés à composer… Ainsi, lors de son discours de samedi dernier, la partition de Pierre Laurent était un peu hésitante
La fête de l’Humanité constitue, malgré son caractère commercial chaque année un peu plus prononcé, un temps fort de la rentrée politique.
Les 15, 16 et 17 septembre c’était la fête de l’Humanité. Les médias se sont focalisés sur la bataille à distance entre la direction du PCF et Mélenchon.
On les savait fâchés mais on aurait pu penser que les relations entre La France insoumise et le PCF allaient se détendre cet été. Il n’en est rien, bien au contraire. 
Les candidatEs du PCF et de La France insoumise s’en sortent, plutôt bien en réussissant à avoir 27 députéEs.
 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Parti communiste (PCF)