nucléaire

Trente-quatre ans presque jour pour jour après l’accident de Tchernobyl, plusieurs incendies ont dévasté la zone interdite – dite zone d’exclusion – de trente kilomètres de rayon autour du réacteur n°4 qui explosa le 26 avril 1986.

Non contents de faire fi du respect des normes nucléaires pour la cuve de l’EPR, EDF et Areva désinforment et falsifient des documents en toute impunité.
Le NPA propose un plan pour aboutir à 100 % d’énergies renouvelables en 2050, qui combine arrêt du nucléaire le plus rapidement possible (moins de dix ans), arrêt de la construction de l’EPR à Flamanville, fermeture immédiate de tous les réacteurs de plus de trente ans, abandon des projets d’
Les installations de l’industrie nucléaire sont réparties dans toute la France : réception du minerai d’uranium à Sète et au Havre, traitement chimique à Narbonne-Malvési, enrichissement au Tricastin, fabrication de combustible à Marcoule et Romans-sur-Isère, production d’électricité dans 19
Alors que le combustible nucléaire va s’épuiser, le nucléaire nous lègue des problèmes sanitaires et environnementaux que l’humanité devra supporter pendant des générations après l’arrêt du nucléaire.
Une poigne de fer et une chape de plomb
Pour imposer le nucléaire civil et militaire, le complexe militaro-industriel pratique depuis 60 ans la politique du fait accompli et la loi du silence : négation de la dangerosité, omerta, flicage et répression.
Les développements actuels en Asie du Sud-Est soulignent l’urgence d’une mobilisation mondiale pour le désarmement nucléaire. 
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) vient de demander à EDF l’arrêt de la centrale du Tricastin (Drôme), compte tenu du risque de rupture du canal de Donzère-Mondragon qui longe le site nucléaire. Cette décision s’impose bien évidemment.
Le 28 juin, l’Autorité de sûreté nuclaire (ASN) donnait son feu vert de principe pour une mise en service de l’EPR de Flamanville en 2018, conditionné au remplacement du couvercle de la cuve défectueuse en 2024. 
INTRODUCTION

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à nucléaire