Netanyahou

Le 8 juillet 2020 était retransmise une visio-conférence de Viktor Orbán, Janez Janša et Aleksandar Vučić et respectivement chefs des gouvernements de Hongrie, Slovénie et Serbie.

Pour Benyamin Netanyahou, les mauvaises nouvelles se succèdent. Incapable de trouver une majorité pour former un gouvernement issu des élections législatives anticipées en septembre, le voilà désormais mis en examen par la justice israélienne.
C’est à un exercice étrange que s’est livré Benyamin Netanyahou lors de ses vœux aux correspondants de presse étrangers en Israël.
Dans la liste des sabreurs patentés, invités ou pas par le gouvernement français, qui se sont rendus à la « marche contre le terrorisme » dimanche 11 janvier à Paris, Benjamin Netanyahou occupait une place de choix.
Dans un discours prononcé le 14 juin, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a une nouvelle fois exprimé tout le mépris des responsables sionistes envers les revendications nationales du peuple Palestinien.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Netanyahou