mouvement ouvrier

La grève massive à la RATP le 13 septembre dernier et les perturbations conséquentes qu’elle a entraînées en Île-de-France, ainsi que l’exercice du droit de retrait à la SNCF montrent que quelque chose est en train de changer dans l’état d’esprit des travailleurEs.

L’irruption des Gilets jaunes à l’automne 2018 a été une expression des effets contradictoires des défaites du mouvement ouvrier contre les lois travail 1 et 2, et lors de la grève des cheminotEs.
La séquence 27 avril-1er Mai-9 mai est un test, tant pour le gouvernement que pour le mouvement social et les mobilisations en cours.
Sous Chirac, Sarkozy et Hollande les attaques ont été nombreuses et leurs conséquences sérieuses, mais la bourgeoisie n’a pas atteint son objectif consistant à imposer une contre-réforme néolibérale globale, qui amène la France au niveau de ses principaux concurrents européens.
Les attaques dévastatrices de Macron contre les droits sociaux et la protection sociale se bousculent et se précipitent. Mais l’indispensable riposte est loin d’être à la hauteur.
Barbara Balzerani a été l'une des rares femmes membres des dirigeants des Brigades rouges.
 L’urgence : construire une mobilisation unitaire contre la casse sociale !
Comment ont-ils/elles pu gagner ? Autrement dit, comment les opposantEs à l’implantation d’une centrale électronucléaire à la pointe du Raz ont-ils pu vaincre les puissantes forces du lobby nucléaire en France ?
Anne Steiner, L’échappée, 2015, 19 euros.Voici un étrange objet, un livre qui présente près de 140 cartes postales. Pas de jolis paysages, pas de petits chatons, mais des images de barricades, de piquets de grève, de manifestation, des empoignades entre ouvriers et gendarmes…
Publié par Contretemps.eu . Göran Therborn est professeur de sociologie à l’université de Cambridge.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à mouvement ouvrier