médias

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer, dans nos colonnes, la multiplication des attaques contre la liberté de la presse et le droit d’informer, particulièrement préoccupante depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron.

L’affaire aurait pu être relativement simple. Il aurait pu s’agir d’un nom à ajouter à la longue liste des hommes agresseurs, violeurs. À la longue liste des hommes qui détiennent un pouvoir (politique, médiatique, de classe…) et qui sont tour à tour en train de tomber.
Par Josep Maria Antentas, publié par Contretemps. 
Entretien. La nouvelle ministre du Travail, que l’on nous présente comme la DRH de l’entreprise France, a lancé une bombe début septembre en déclarant que les contrats aidés étaient « coûteux » et « inefficaces ».
Le gouvernement a annoncé à la fin de l’été une réduction drastique des emplois aidés.
▸ Alain Accardo et alii, Journalistes précaires, journalistes au quotidien, Agone, 2007
En France, le secteur public de l’audiovisuel est aujourd’hui constitué de trois principaux groupes : France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, Outre-Mer 1re, France Ô et France Info), Radio France (France Inter, France Culture, France Info, les 44 stations du rés
Entretien. Emmanuel Vire est secrétaire général du SNJ-CGT.Peux-tu nous dresser un rapide état des lieux de la profession de journaliste ?
L’urgence est à la refondation et à l’extension du service public de l’information et de la culture. Ce service public devra être totalement libéré des logiques mercantiles et rendu indépendant du pouvoir politique.
En France, le secteur des médias est de plus en plus victime de processus de concentration et de financiarisation, à un point tel qu’une dizaine de grandes fortunes concentrent entre leurs mains plus de 90 % des moyens d’information....

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à médias