médias

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Le 3 janvier, lors de ses vœux à la presse, Emmanuel Macron annonçait son intention de légiférer contre les « fake news ».

Alors que les constructeurs automobiles se défont d’un nombre croissant d’activités à coup de filialisation, de recours à la sous traitance et d’externalisation, Renault vient de trouver 5 millions d’euros pour acheter 40 % des parts du groupe de presse autour du magazine économique  Challenges.
Mercredi 13 décembre, une grève de 24 heures a touché le groupe France Télévisions, au lendemain du vote, par les journalistes des rédactions nationales, d’une motion de défiance contre Delphine Ernotte, présidente du groupe.
Publié par Politis.fr .
L’affaire aurait pu être relativement simple. Il aurait pu s’agir d’un nom à ajouter à la longue liste des hommes agresseurs, violeurs. À la longue liste des hommes qui détiennent un pouvoir (politique, médiatique, de classe…) et qui sont tour à tour en train de tomber.
Par Josep Maria Antentas, publié par Contretemps. 
Entretien. La nouvelle ministre du Travail, que l’on nous présente comme la DRH de l’entreprise France, a lancé une bombe début septembre en déclarant que les contrats aidés étaient « coûteux » et « inefficaces ».
Le gouvernement a annoncé à la fin de l’été une réduction drastique des emplois aidés.
▸ Alain Accardo et alii, Journalistes précaires, journalistes au quotidien, Agone, 2007
En France, le secteur public de l’audiovisuel est aujourd’hui constitué de trois principaux groupes : France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, Outre-Mer 1re, France Ô et France Info), Radio France (France Inter, France Culture, France Info, les 44 stations du rés

Pages

S'abonner à médias