MEDEF

Le Medef et divers « partenaires » ont organisé une vaste opération de communication le 14 mai à la MC2 (Maison de la culture) à Grenoble intitulée « les Trophées de la paix économique » afin de promouvoir une prétendue « révolution managériale ».

On a beau dire,  ils ne font qu’un : entre le club des friqués, l’Association française des entreprises privées (AFEP), et les tenants de l’idéologie bourgeoise, l’UMP, la mayonnaise prend bien.
Le gouvernement Ayrault vient d’annoncer, mardi 6 novembre, un cadeau de 20 milliards d’euros aux patrons, compensé par une baisse supplémentaire des dépenses publiques et une hausse de la TVA.

Les pseudos pigeons ont obtenu en trois jours un recul du gouvernement de plusieurs centaines de millions d’euros. Du coup, pourquoi se gêner ? Là, ce sont les gros vautours qui montent à l’assaut.
PARIS, 28 oct 2012 (AFP) - Olivier Besancenot (NPA) a estimé dimanche, à propos de l'appel des grands patrons à François Hollande, que derrière les "soi-disant pigeons", "on retrouve tout de suite la grande flopée des vautours".
 
Le gouvernement prétendait aligner l’imposition du capital sur celle du travail… L’une des rares mesures effectives était la suppression du « prélèvement forfaitaire libératoire ».
Ils s’étaient quittés légèrement fâchés en juillet dernier après la conférence sociale où le gouvernement avait décidé de jeter aux oubliettes la négociation entre le Medef et Sarkozy sur la compétitivité et l’emploi. Mais cela aura duré peu de temps.
Sans surprise, Parisot s’oppose à toute avancée sociale....

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à MEDEF