MEDEF

Six milliards d’euros. C’est, selon de premières estimations, le montant – minimum – auquel s’établiraient les fraudes au chômage partiel.

C’est aujourd’hui dans les bureaux du Medef que s’élabore, pour l’essentiel, la politique du gouvernement Hollande.
Manuel Valls a prononcé le mardi 8 avril son grand discours-programme devant les députés. Plus que jamais, le cap est mis sur les cadeaux aux entreprises, même s’ils sont coûteux, et sur l’austérité.
Ca ressemble à une offensive en règle contre un des fondements du droit du travail : le SMIC. Le même jour, Pierre Gattaz, président des patrons du MEDEF, déclare dans Les Echos qu’il est pour la création d’un « SMIC intermédiaire ».
Depuis 16h, ce jeudi 20 mars 2014, après la manifestation qu’ils ont faite de l’Odéon au siège du MEDEF cette après midi, des militants de la Coordination des intermittents, de Sud culture, de la CGT spectacle, de la CGT intérim, de la CGT chômeurs, occupent l’Opéra Garnier.
« Pile je gagne, face tu perds ». A tous les coups le MEDEF et le patronat sortiront gagnants des « négociations » qui s’engagent aujourd’hui autour du « pacte de responsabilité ».
Après avoir caressé les « pigeons » dans le sens des plumes lors de son déplacement aux USA, Hollande multiplie les courbettes devant les patrons et les « investisseurs » étrangers qui réclament sans cesse de plus grandes facilités pour faire des profits.
Le Président et le Premier ministre ont invité trente chefs d’entreprises étrangères à dîner dimanche 16 et lundi 17 février, afin de leur présenter les mesures prises par le gouvernement pour « simplifier » la vie des entreprises...
Tournant ou accélération ? Changement de cap ou simple coming out ? La portée des déclarations du 14 janvier ne doit en tout cas pas être sous-estimée.
« On a le sentiment que le Premier ministre, c’est Pierre Gattaz et les ministres chargés de cette nouvelle gestion de la France sont des employeurs...

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à MEDEF