maternités

Entretien. Le mardi 5 juin 2018, une annonce dans la presse locale résonne comme un coup de tonnerre.

Les États généraux des maternités qui se sont déroulés les 22, 23 et 24 mars avaient comme intitulé « Macron accouche », faisant référence aux 9 mois de lutte du collectif CPasDemainLaVeille pour la réouverture de la maternité du Blanc.
Ni les vacances scolaires ni les fêtes n’auront eu raison de la détermination du collectif CPasDemainLaVeille, mobilisé depuis des mois pour sauver la maternité du Blanc. Bien au contraire…
Ils et elles étaient un peu plus de 200 au départ de la Marche des oreilles, le 1er décembre, pour réclamer la réouverture de la maternité du Blanc.
Le collectif CPasDemainLaVeille, qui se bat depuis juin pour la réouverture de la maternité du Blanc, a entrepris une marche depuis le 1er décembre pour arriver le 16 à l’Élysée. 
Les propos calomnieux d’Agnès Buzyn (« La maternité du Blanc est une maternité dangereuse, avec une méconnaissance des procédures d’alerte. »), le vote du conseil de surveillance de l’hôpital pour acter la fermeture de la maternité du Blanc, ou encore l’évacuation, par les forces de police, d
Suite à l’évacuation des occupantEs de la maternité par les forces de l’ordre au petit matin du mardi 30 octobre, certainEs auraient pu baisser les bras et penser que le combat se solderait par un échec.
La maternité du Blanc, fermée depuis le début de l'été, est occupée depuis vendredi 18h. On ne peut pas à proprement parler d'une occupation du type ZAD, mais plutôt du type ZAR (Zone à rouvrir).
Il y a deux semaines, nous publiions un article à propos de la bataille pour la réouverture de la maternité du Blanc.
L’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire et la direction de l’hôpital (suite à la fusion des centres hospitaliers de Châteauroux et du Blanc) continuent de s’attaquer aux services existants dans la région blancoise.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à maternités