Marseille

Plus de 3 semaines de grève pour les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection à Marseille, qui ont cessé le travail depuis le 11 avril.

Mercredi 16 janvier, le NPA 13 présentait ses « vœux anticapitalistes » en public.
La Plaine lutte pour garder ses habitants et ses habitantes, et pour les garder en bonne santé. À la Plaine, on n’oublie pas que Marseille, c’est aussi 40 000 logements insalubres dans lesquels vivent 100 000 personnes. 
«Ce qui arrive [à la Plaine] me fait beaucoup penser à ce que Marseille Aménagement [l’ancien nom de la Soleam, NDLR] a fait rue de la République en étouffant les commerçants et en les forçant à vendre à vil prix », explique Jean-Pierre Brundu, président de l’Université
« Il faut nous débarrasser de la moitié des habitants. Le cœur de la ville mérite autre chose. » 1
De la sidération à la tristesse, puis de l’indignation à la colère. Marseille vit des heures graves qui laisseront des traces.
Lundi 5 novembre, deux immeubles se sont effondrés en plein centre-ville de Marseille, causant la mort de huit personnes. Un troisième a dû être détruit par les marins-pompiers car il menaçait de s’effondrer à son tour.
Lundi 5 novembre, 3 immeubles se sont effondrés à Marseille, provoquant des morts. Un « fait divers banal » dû à une pluie « banale »... d’après les premières constatations !
En novembre 2003, l’adjoint au maire de Marseille délégué à l’urbanisme, Claude Valette, déclarait : « On a besoin de gens qui créent de la richesse. Il faut nous débarrasser de la moitié des habitants de la ville.
Marseille, rue d’Aubagne, 5 novembre 2018. Trois immeubles mitoyens s’effondrent en pleine journée, sur celles ou ceux qui y résidaient ou qui passaient à ce moment dans la rue.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Marseille