Marseille

Ce mercredi 24 juin à 14h, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le tribunal de Marseille en soutien à Kamel Guemari et Abderazac à l’appel du Syndicat des quartiers populaires de Marseille et du Collectif habitants de

25 ans de gestion libérale par l’équipe Gaudin ont étalé au grand jour leurs effets néfastes et même criminels.
À Marseille, la crise sanitaire du Covid 19 et le confinement avait déjà eu pour conséquences le prolongement pour trois mois de l’interminable mandat de Gaudin.
Film français, 1 h 47 minutes, sorti le 27 novembre 2019.
Depuis plusieurs semaines déjà, CGT 13 et Solidaires appelent au 5 décembre et à ses suites. Le meeting intersyndical du 14 novembre (CGT, FSU, Solidaires, UNEF, FSE, Gilets jaunes) avait donné un ton unitaire à cet appel.
Plus de 3 semaines de grève pour les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection à Marseille, qui ont cessé le travail depuis le 11 avril.
Mercredi 16 janvier, le NPA 13 présentait ses « vœux anticapitalistes » en public.
La Plaine lutte pour garder ses habitants et ses habitantes, et pour les garder en bonne santé. À la Plaine, on n’oublie pas que Marseille, c’est aussi 40 000 logements insalubres dans lesquels vivent 100 000 personnes. 
«Ce qui arrive [à la Plaine] me fait beaucoup penser à ce que Marseille Aménagement [l’ancien nom de la Soleam, NDLR] a fait rue de la République en étouffant les commerçants et en les forçant à vendre à vil prix », explique Jean-Pierre Brundu, président de l’Université
« Il faut nous débarrasser de la moitié des habitants. Le cœur de la ville mérite autre chose. » 1

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Marseille