Manuel Valls

Le niveau de tension entre Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon a atteint un niveau important. Les caractérisations fusent des deux côtés.

A l’assemblée nationale, aujourd’hui, Valls demandait un vote de confiance aux députés de sa majorité. Pour faire taire son opposition interne, celle des frondeurs, il a annoncé qu'il ne toucherait ni au SMIC, ni aux 35 heures et qu’il revaloriserait les petites retraites.
Manuel Valls a formé un 2ème gouvernement qui pour l'essentiel est dans la continuité du 1er, pour appliquer de façon encore plus claire et cohérente la feuille de route de Hollande faite de pacte de responsabilité, de compétitivité et dont le principal résultat est une hausse de 30% des dividend
La rentrée commence par une sortie. Suite aux états d’âme de Montebourg et Hamon, pourtant bien timides et tardifs, François Hollande vient donc de demander à Manuel Valls de « former un nouveau gouvernement en cohérence avec les orientations qu’il a lui-même définies ».
La politique de Hollande-Valls ne donne aucun des résultats qu’ils avaient annoncés... mais il est hors de question pour eux de changer de cap.Hollande, après Valls il y a trois jours, vient de le confirmer une nouvelle fois !
Le Conseil Constitutionnel vient de censurer la baisse des cotisations dites "salariales" du "pacte de responsabilité".
L'offensive meurtrière contre la bande de Gaza se poursuit, avec toujours plus de violences et de victimes. On dénombre à ce jour plus de 850 morts et 5000 blessés parmi les Palestiniens de Gaza : bombardements de quartiers d'habitation, d'hôpitaux et, hier, d'une école de l'ONU...
La préfecture de Police de Paris a décidé d’interdire la manifestation prévue ce samedi à Paris. En interdisant une nouvelle fois une manifestation de solidarité avec la Palestine, après la démonstration faite par 25.000 personnes mercredi soir qu’un défilé autorisé se passe sans incidents, Holla
"Plus vite" et "plus fort", Manuel Valls passe à la vitesse supérieure dans l'attaque au bulldozer contre les droits sociaux.
Après la claque reçue ce week-end, Hollande a été contraint de remplacer Ayrault par Valls. La chose a le mérite d’être clair. Il n’a pas l’intention de changer de politique. Il va poursuivre sa soumission aux exigences du patronat.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Manuel Valls