Loi Bachelot

 

Depuis plusieurs mois, les infirmiers anesthésistes sont en lutte pour la reconnaissance de leur statut, de leur qualification, de la pénibilité de leur métier.

Malgré des mobilisations massives, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot a toujours refusé de les recevoir.

La loi hôpital patient, santé, territoire dite « loi Bachelot » conduit à la fermeture de nombreux services et unités, notamment en zone rurale, renforçant l’inégalité des citoyens face aux soins comme à Vire une ville de 12 500 habitants, située dans le Calvados.
Pour la 3e fois, les infirmiers-anesthésistes sont en grève et dans la rue, avec leurs organisations, pour exiger du gouverenement la reconnaissance de leur formation, ignorée actuellement par la politique du ministère de la Santé, la prise en compte de la pénibilité et une revalo

La loi ne confie pas de compétences spécifiques aux Conseils Régionaux sur la santé. Cela n'empêche pas les régions d'intervenir en ce domaine, comme pour d'autres également, en faisant jouer la clause de compétence générale. 
A Nancy, la situation et le moral des personnels soignants sont catastrophiques. Avec la loi Bachelot, 650 suppressions de postes sont prévues, pour améliorer les comptes déficitaires, mais les syndicats pressentent en réalité 1 000 emplois en moins.

La ministre de la santé était ce lundi 31 août au CHU de Rouen pour "expliquer" et défendre sa loi devant un parterre de notables et de responsables hospitaliers.
L’Assemblée nationale, puis le Sénat ont adopté définitivement le projet de loi « Bachelot » sur l'hôpital.

André Grimaldi, chef de service à la Pitié-Salpêtrière, est animateur du Mouvement de défense de l'hôpital public. Il publie « L'hôpital, malade de la rentabilité » (Fayard, 19 euros). 
A la veille du débat au Sénat sur la loi Bachelot, Nicolas Sarkozy change de discours. Hier il exigeait « un patron un seul, le directeur » et un fonctionnement d’entreprise pour l’hôpital public.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Loi Bachelot