LGBTI

Le 11 juin 2019, la Haute Cour du Botswana, pays d’Afrique australe anciennement colonisé par l’Angleterre, a voté la dépénalisation des relations homosexuelles. Depuis 1965, la loi sanctionnait les relations lesbiennes et gays par des peines de prison pouvant aller jusqu’à 7 ans.

Les trans sont des « révélateurs sociaux » dont les discriminations et les revendications renvoient aux luttes contre le sexisme et contre l’homophobie. Ce qui explique que la violence à l’encontre les personnes trans soit si forte et culmine dans de nombreux crimes de haine dans le monde.
Le NPA s'élève contre les déclarations de Xavier Bertrand dans le numéro de La Croix du 19 novembre. Opposé à l'adoption par les couples homosexuels motivée par les droits de l'enfant et la nécesité de repères stables, X.

Deux livres sortent coup sur coup au sujet de l'homosexualité et des « banlieues »1. L'un de témoignage, l'autre d'enquête. L'occasion de répertorier l'homophobie quotidienne qui sévit toujours, souvent sous silence. 
Le nouveau Président a déclaré “n’être personnellement pas en faveur” de la Déclaration de dépénalisation universelle de l’homosexualité signée par 66 pays et lue par le représentant Argentin, le 18 décembre 2008.







À New York, dans les années 1960, servir des boissons alcoolisées aux homosexuels, danser entre hommes ou se travestir était interdit. Les descentes de police dans les bars suspectés d'être fréquentés par les homosexuels étaient monnaie courante.








Pourquoi aller à la Marche des fiertés ? 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à LGBTI