LGBTI

Tribune parue dans Libération et signée par la Commission Nationale d'Intervention Féministe du NPA et notre porte-parole Christine Poupin

 Alors que cette année encore la Gay Pride de Moscou était interdite par les autorités, les manifestants ont été agressés par un groupe de néonazis et de religieux orthodoxes portant des croix et faisant référence à la Bible.
Alors que les militants LGBTI organisaient la première Gay Pride, toujours interdite depuis 2006 dans la capitale russe, des contre-manifestants homophobes se sont rassemblés et des violences ont éclatés.
La député UMP de Montauban, Brigitte Barèges, a tenu des propos homophobes lors de l'examen par la commission des lois de l'assemblée nationale de la proposition du Parti Socialiste d'ouvrir le mariage au couples homosexuels.
Le NPA proteste contre les violences policières qui se sont déroulées en marge de la Gay Pride de Tours, samedi 21 mai, suite à des provocations de militants d'extrême droite. Des policiers en uniformes sont alors intervenus et s’en sont pris alors à la foule qui commençait à se rassembler.
Depuis quelques années, le 17 mai est une journée consacrée à la sensibilisation contre les violences homophobes et transphobes.
Début juillet, deux lesbiennes ont été attaquées à coup de barres de fer, en pleine nuit, alors qu'elles rentraient chez elles, par un couple qui a ensuite pris la fuite.Les propos proférés (« Qui fait l'homme ? ») ne laissent aucun doute quant à la nature lesbophobe de l'agression.
Jacques Fortin, militant LGBTI, s’emploie à retracer l’histoire souvent méconnue de l’homosexualité de l’Antiquité jusqu’à nos jours afin d’en décrypter les mécanismes d’hier pour mieux comprendre nos combats d’aujourd’hui.
Le 26 juin aura lieu la Marche des Fiertés liesbiennes, gaies, bi, trans et intersexe (LGBTI) pour exiger l'égalité des droits et la liberté pour toutes et tous contre les discriminations et les violences, à partir de 14h, Place du 18 juin 1940, en direction de la Bastille.
Comme chaque année au mois de juin, des Marches des fiertés ont lieu partout en France. Ces manifestations politiques nous rappellent ainsi qu’en 1969 à New York, plusieurs nuits d’émeutes ont marqué la première rébellion LGBTI1 de l’histoire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à LGBTI