les nôtres

Ce samedi 4 juillet, l’enceinte de La Parole errante était abondamment remplie pour l’hommage rendu à Maurice Rajsfus, décédé le 13 juin dernier.

Maurice, c’est vraiment le dernier des Justes, très précisément parce qu’il était allergique à la mémoire instrumentale et faussaire de l’État d’Israël, très précisément parce qu’il n’avait jamais cessé de pratiquer de la manière la plus active son différend avec le sionisme en général, l’est
Maurice, c’est vraiment le dernier des Justes, très précisément parce qu’il était allergique à la mémoire instrumentale et faussaire de l’Etat d’Israël, très précisément parce qu’il n’avait jamais cessé de pratiquer de la manière la plus active son différend avec le sionisme en général, l’
« ... simplement vers la fin, ils commencent à avoir mal aux genoux. »
Maurice Rajsfus était vraiment un type formidable. D’une fidélité absolue à son combat, d’un désintéressement total.
Le comité NPA de Pantin (93), malgré les conditions sanitaires difficiles de la période, tenait à rendre un dernier hommage à notre camarade Émile Fabrol, décédé le 14 mai après une lutte féroce contre la maladie.
Notre camarade Alban Coulet s’en est allé dimanche 7 juin, à la veille de ses 36 ans, d'une longue maladie devenue incurable. Membre du NPA à Bordeaux, il avait rejoint la région parisienne et milité dans le 94, le 92 Nord, puis le 92 Sud.
Notre camarade Émile est décédé le 15 mai. Nous tenions, nous ses camarades de Pantin et Bobigny, à lui rendre un hommage.
Notre ami et camarade Émile nous a quittés.
Cher Michel,

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à les nôtres