justice

Le jeudi 20 juin, le tribunal correctionnel de Nîmes avait à juger six Gilets jaunes pour leur participation à ce mouvement social. Ce véritable acharnement judiciaire vise à réprimer les manifestantEs en les poursuivant pour des motifs le plus souvent sans aucun fondement.


Demain mardi 23 octobre 2012, au jour près, 28 ans après son arrestation le 24 Octobre 1984, le tribunal d'application des peines tiendra audience à Lannemezan à 14h30 afin de statuer sur sa dernière demande de libération, déposée le 24 janvier 2012.

C’est bien le problème. Deux jugements viennent d’être rendus concernant deux affaires où la police est impliquée et où il y a eu mort d’hommes :
Jeudi 12 juillet, quatre étudiants de Paris 1 sont convoqués en section disciplinaire pour divers motifs de violence. Ces étudiants, tous élus étudiants, ont été pourtant les victimes d’agressions physiques très graves.
L’annonce par Taubira de la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs est une bonne nouvelle pour l’ensemble de la profession. Il faut aller plus loin en réduisant le nombre de centres fermés.
Le vendredi 6 avril, les personnels de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) étaient en grève à l’appel du SNPES-PJJ-FSU, syndicat majoritaire à la PJJ, appel auquel s’est ralliée la CGT, pour exiger de la direction de la PJJ la prise en compte des difficultés liées à des diminutions dras
D’après le Journal du dimanche du 22 janvier, l’Élysée envisagerait de nommer Philippe Courroye à un poste sur mesure « d’ambassadeur en charge de la lutte contre le blanchiment ».
La justice des mineurs s’est rapprochée de façon irrémédiable de la justice des majeurs, avec le vote en juillet de la loi Mercier. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à justice