Israël

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Au cours d’une allocution d’une dizaine de minutes prononcée le 6 décembre, Donald Trump a annoncé sa décision de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, et d’y déménager l’ambassade des États-Unis, jusqu’alors sise à Tel Aviv.

Pour la seconde fois depuis son élection, Emmanuel Macron recevra, le 10 décembre, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Coïncidence (?) des dates, le 10 décembre est depuis 1950 la Journée internationale des droits humains : tout un symbole ! 
Pour la seconde fois depuis son élection, Emmanuel Macron recevra, le 10 décembre, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Coïncidence des dates, le 10 décembre est depuis 1950 la Journée internationale des droits humains : tout un symbole. 
Le mois dernier, plusieurs camarades ont participé aux missions cueillettes d’olives en Cisjordanie occupée, organisées par l’AFPS (Association France-Palestine solidarité) de Rennes.
Israël, « la seule démocratie au Proche-Orient », vient de nous administrer une nouvelle preuve de sa détermination à interdire l’entrée sur son territoire à toute personne, association, parti politique, s’opposant, même pacifiquement, à sa politique coloniale. 
Entretien avec Michèle Sibony, de l’Union juive française pour la paix (UJFP).Nous sommes en novembre 2017, soit 100 ans après la déclaration Balfour. Comment comprendre, avec le recul, ce choix du gouvernement britannique ?
Le 2 novembre 1917, le ministre britannique des Affaires étrangères, Arthur Balfour, adressait une lettre à Lionel Walter Rotschild, membre éminent de la communauté juive en Grande-Bretagne et grand argentier du mouvement sioniste.
Un siècle après la déclaration Balfour, Ramzy Baroud, journaliste et écrivain palestino-étatsunien, exprime un point de vue palestinien sur la décision britannique de 1917.
Six mois de « détention administrative » viennent d’être requis contre Salah Hamouri, militant franco-palestinien détenu par Israël durant plus de six ans entre 2005 et 2011, et de nouveau interpellé par les autorités israéliennes le 23 août. 
Salah Hamouri, militant franco-palestinien détenu par Israël durant plus de six ans entre 2005 et 2011, a été de nouveau arrêté la nuit dernière par les autorités israéliennes à son domicile de Jérusalem-est.

Pages

S'abonner à Israël