Iran

En novembre 1979, la prise en otage du personnel de l’ambassade des États-Unis à Téhéran par des étudiantEs demandant l’extradition de leur roi déchu, le Shah Mohamed Reza Pahlavi, suscita un certain enthousiasme dans le mouvement anti-impérialiste du monde entier.

Ancien diplomate iranien, l’auteur, haut fonctionnaire des Nations unies à l’Unesco et au PNUD, a écrit il y a déjà plus de 10 ans un livre paradoxal par rapport à son parcours personnel.
C'est un fait indéniable que la politique électorale en Iran est le lieu de rencontre des groupes privilégiés, résultant d'une procédure toujours continue de « la purification » à l’intérieur du régime.
Sur fond de crise économique et sociale violente, le régime de Téhéran entend obtenir un compromis avec les puissances impérialistes.
Pour une majorité d'électeurs et électrices, l’élection présidentielle a été l'occasion d'infliger un camouflet au guide Ali Khameneï, premier personnage de la République islamique d’Iran, et de prendre une revanche sur la réélection frauduleuse d'Ahmadinejad en 2009.
Du fait de son régime politique despotique, d'une rare violence, et par la nature rétrograde des lois islamiques qui la régente, la société iranienne dans son ensemble est souvent présentée comme une société pré-moderne, vision assez répandue qui laisse à penser que son développement serait c

 
Le programme nucléaire de la République islamique d’Iran fait figure de véritable serpent de mer de la diplomatie internationale.
Marasme économique, crise sociale et intensification de la répression sur fond d’une crise de régime qui n’en finit pas, la République islamique d’Iran perd de jour en jour sa légitimité aux yeux de la population. Les indicateurs sociaux et économiques présentent une situation de décrochage.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Iran