Iran

Depuis 2015, Mohamed Ben Salman, MBS, « l’homme fort » de l’Arabie saoudite, mène une sale guerre au Yémen. 

Les soulèvements arabes de l’année 2011 et le processus de déstabilisation régionale qu’ils ont enclenché, combinés à la perte d’hégémonie étatsunienne consécutive à la déroute politique et militaire en Irak, ont contribué à accroître les rivalités entre puissances régionales, Iran
Depuis deux ans, les luttes ouvrières se multiplient en Iran. Alors que la maigre ouverture économique qui avait suivi l’accord sur le nucléaire n’avait que peu profité aux travailleurEs, ce sont eux qui paient le prix fort du retour des sanctions imposées par Trump.
En novembre 1979, la prise en otage du personnel de l’ambassade des États-Unis à Téhéran par des étudiantEs demandant l’extradition de leur roi déchu, le Shah Mohamed Reza Pahlavi, suscita un certain enthousiasme dans le mouvement anti-impérialiste du monde entier.
Le 13 juin, l’attaque de deux pétroliers, norvégien et japonais, près du détroit d’Ormuz par lequel transite un cinquième de la production mondiale de pétrole a servi de prétexte aux USA pour relancer leur offensive contre l’Iran engagée depuis leur retrait de l’accord inter
À quelques jours d’intervalle, Donald Trump a annoncé, d’une part, son intention de se présenter à nouveau lors de l’élection présidentielle de 2020 et, d’autre part, qu’il avait ordonné des bombardements sur l’Iran… avant de revenir sur sa décision.
Le gouvernement iranien ne reconnaît pas les syndicats créés par les salariéEs. Il les réprime régulièrement, ainsi que les grèves qu’ils organisent. Il en va de même pour leurs manifestations, notamment à l’occasion de la célébration du 1er Mai.
Depuis le 19 mars, l’Iran subit des inondations sans précédent. Ce jour-là, la province du Golestân, située au nord-est du pays s’est trouvée rapidement inondée à la suite des pluies intenses en faisant une quinzaine de morts.
L’État iranien commémore à sa façon l’arrivée au pouvoir des mollahs en février 1979. Quant à la presse internationale, elle présente l’épisode comme le début d’une ère de souffrances pour l’Iran succédant au pouvoir éclairé du Shah.
De Soheil Beiraghi. Film iranien, 1 h 28, sorti le 28 novembre 2018. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Iran