intervention militaire

Si le livre de Claude Serfati traitait seulement de ce qu’annonce son titre, le poids du « militaire » dans la France contemporaine, il serait déjà digne de retenir notre intérêt.

La faillite de la Libye, suite notamment à l’intervention militaire française et britannique sur les conseils avisés de Bernard-Henri Lévy, a permis à l’État islamique de s’implanter. Les Occidentaux tentent d’imposer leur feuille de route qui répond avant tout à leur propre agenda.
L'Assemblée Nationale et le Sénat ont voté la prolongation de la guerre en Centrafrique, pratiquement à l'unanimité (428 pour, 14 contre à l'AN, 328 pour, 3 contre au Sénat). La majorité des élus du Front de gauche n’a même pas osé s’opposer à cette intervention militaire.
L’annonce de l’intervention française vient de susciter de nouvelles flambées de violence.
L'intervention militaire française en Centrafrique a commencé. Le Conseil de sécurité des  Nations unies a donné à cette opération de police internationale une prétendue légitimité en invoquant, cette fois encore, des raisons humanitaires.
par KUDAIMI Ramah
 
Le régime de Bachar Al Assad ne cesse d’élever le niveau des massacres qu'il organise contre son propre peuple.
Le NPA condamne l'envoi en République centrafricaine (RCA) de deux cents soldats français supplémentaires, qui s'ajoutent aux cent-quatre-vingts envoyés en janvier dernier et aux quatre cents déjà présents auparavant.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à intervention militaire