indignés

La crise qui a éclaté en 2008 dans l’Etat espagnol a provoqué, par les désastres sociaux induits, un séisme politique d’où a émergé un mouvement de masse scandé en termes d’indignation.

Entretien. Auteure de plusieurs livres, dont le plus récent est Planeta Indignado. Ocupando el futuro (Sequitur, 2012), Esther Vivas est chercheuse en mouvement sociaux et porte-parole de l'organisation Izquierda Anticapitalista (État espagnol).
Nous n’aurons pas un automne placide et mélancolique comme les autres. L’ambiance est si tendue qu’on pourrait presque la couper au couteau. Plus de pauvreté, plus de chômage, plus de faim, plus d’austérité, plus d’expulsions de logement...
 
 
Interview de Nelini Stamp - Occupy Wall Street.
Esther Vivas: Comment le mouvement est-il né ?
Depuis le printemps 2011, de nombreuses manifestations pacifiques spontanées, rassemblant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de personnes, ont lieu à travers le monde.
Dans le sillage du blocage, le 12 décembre, des ports de la côte Ouest, un débat sur des questions d’orientation s’est développé au sein du mouvement Occupy. La discussion s’est centrée sur le rôle des travailleurs portuaires et l’attitude des militant·e·s Occupy envers eux.
Ce week-end à Marseille, les indignés ont une nouvelle fois subi les coups de matraques de la milice de Sarkozy.
Les Indignés parisiens occupent le parvis de la Défense depuis un mois. Posons notre regard sur eux, sur leur lutte et la répression qu’ils subissent. Ces témoignages sont ceux de deux Indignés parmi tant d’autres.
Le mouvement des IndignéEs américainEs, parti de Wall Street à New York, prend de plus en plus d’ampleur aux États-Unis. La répression policière, loin de décourager les manifestantEs, contribue à amplifier le mouvement et à le rendre plus populaire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à indignés