impérialisme

Les guerres que mènent les grandes puissances n’ont pas pour but, comme on nous l’affirme, de lutter contre le terrorisme et encore moins de soulager les peuples de la misère ou les débarrasser des dictatures qui les oppriment. 

Soixante ans après, retour sur ces événements qui ont constitué un moment charnière dans la mise en place d’un ordre mondial aujourd’hui disparu…
Lundi 17 octobre, s’est tenue la réunion publique organisée par le NPA en présence de Julien Salingue. Environ 80 personnes y sont venues : des militantEs d’organisations diverses, mais aussi des curieux, des jeunes ou moins jeunes.
Il y a cent ans, au printemps 1916, Lénine rédigeait « L’Impérialisme, stade suprême du capitalisme. »  L’impact de cette brochure, sa fécondité, les critiques et discussions qu’elle a suscitées, l’influence qu’elle a eue sur plusieurs générations, les simplifications et caricatures dont elle
36 heures après, Daesh a donc revendiqué samedi dernier l’attentat de Nice, sans qu’il y ait pu avoir beaucoup de doute sur les inspirateurs de ce massacre frappant aveuglément un public populaire, familial, un soir de 14 Juillet...
Les États occidentaux, avec à leur tête les États-Unis, veulent montrer que l’État islamique (ou Daesh) est l’ennemi principal, car il constitue un facteur d’instabilité régionale et internationale, notamment avec les attentats terroristes en Europe...
On a (un peu) parlé récemment de l’un de ces odieux traités de libre-échange que la dictature des entreprises multinationales impose aux peuples du monde : notre bon président avait laissé entendre que, nom d’un petit bonhomme, la France ne signerait pas le traité en négociation (dans la plus
Nous semblons loin du temps des colonies. Non parce que les puissances occidentales justifient par les droits de l’homme leurs expéditions militaires (déjà la colonisation…).
« Le péril jaune qui menace l’Europe peut donc se définir de la manière suivante : rupture violente de l’équilibre  international sur lequel le régime social des grandes nations industrielles de l’Europe est actuellement établi, rupture provoquée par la brusque concurrence, anormale et illimi
Par Jean-François Cabral. Nous démarrons ce 1er débat à l’UDT sur les questions stratégiques en ayant pour thème : les grandes évolutions du capitalisme. Mon intervention portera sur la place de l’impérialisme dans notre analyse. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à impérialisme