impérialisme

Les guerres que mènent les grandes puissances n’ont pas pour but, comme on nous l’affirme, de lutter contre le terrorisme et encore moins de soulager les peuples de la misère ou les débarrasser des dictatures qui les oppriment. 

« Mohamed Ben Salmane fait un boulot spectaculaire » : ainsi s’est exprimé Donald Trump lors du sommet du G20, organisé à Osaka (Japon) les 28 et 29 juin, sans susciter de commentaires de la part des autres participants.
Pas de liste aux européennes pour le NPA, mais une campagne politique pour faire entendre une voix anticapitaliste et internationaliste, dont nous déclinerons un volet chaque semaine.
L’année passée a vu les dépenses militaires mondiales augmenter de 2,6 %, pour atteindre 1 620 milliards d’euros, selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), qui a publié ces chiffres la semaine dernière.
Le sommet des 20 plus grandes puissances, qui représentent 85 % du PIB mondial, le G20, s’est tenu à Buenos Aires, en Argentine.
Donald Trump a jugé « très insultant » que Macron ait proposé la création d’une armée européenne : « Face aux États-Unis, à la Chine et à la Russie [...] peut-être l’Europe devrait-elle payer sa part (du budget) de l’Otan, que les États-Unis assument largement », avait-il tweeté en
Le 17 septembre, l’Iran, la Russie et la Turquie se mettaient d’accord pour établir une zone démilitarisée russo-turque dans la province d’Idlib, considérée comme le dernier bastion de l’insurrection syrienne contre Bachar al-Assad.
En 2006, dans un livre récemment cité par Mediapart, le Devoir de vérité, un important dirigeant politique français dénonçait « ces royaumes, ces émirats, ces régimes totalement corrompus et aucunement démocratiques, auxquels nous vendons des armements dont nos pr
Dans le numéro précédent de notre revue nous relevions que Macron, invité de Trump à la Maison Blanche, ressemblait terriblement à une sorte de « toutou en laisse »… « Rapport de forces oblige » : c’est-à-dire ? L’impérialisme français est-il vraiment si faible ?
Au sommet de l’OTAN, qui s’est tenu le 11 et 12 juillet à Bruxelles, la tension était palpable entre Donald Trump et les chefs d’État des autres membres de l’alliance militaire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à impérialisme