Honduras

Les 8000 pauvres marchant à travers les États d'Amérique Centrale vers les États-Unis sont un indice supplémentaire des contradictions sociales qui explosent depuis la crise de 2008.

Le 28 juin 2009, le président légal et légitime du Honduras, Manuel Zelaya, a été arrêté.

 
Comme nous l’avons signalé antérieurement1, en raison de l'isolement international et de la résistance populaire, les putschistes honduriens ont trouvé dans les élections de novembre dernier une alternative pour surmonter la crise et une manière d’empêcher le retour au pouvoir du
Dans un pays quadrillé par l’armée, le Front de résistance au coup d’État du 28 juin a appelé au boycott des élections organisées par les putschistes, dimanche 29 novembre.
Marc, militant du NPA, est actuellement à Tegucigalpa et nous a envoyé ces mini reportages
 
Tegucigalpa, mercredi 3 décembre, 19 h 35 (heure française).
Le Front de Résistance contre le Coup d'Etat fait savoir au peuple hondurien et à la communauté internationale les faits suivants.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Honduras