Grande-Bretagne

Le 24 septembre dernier, les onze magistrats de la cour suprême du Royaume-Uni, à l’unanimité, jugeaient « illégale, nulle et sans effet » la suspension (« prorogation ») du Parlement décidée au début du mois par le Premier ministre britannique, Boris Johnson.

Rivages/Noir, 2015, 10 euros. 
Après des années de social-libéralisme chez les travaillistes, voici que Jeremy Corbyn, un représentant du « vieux Labour », est donné gagnant dans les sondages pour devenir le nouveau dirigeant de ce parti. Que se passe-t-il ?
Presque tous les médias en Grande Bretagne mais aussi dans la France « républicaine » rendent hommage en ce moment à ce long règne d'une « grande dame », « en phase avec son peuple » et qui symboliserait les traditions immuables d'une Angleterre éternelle.
Le 16 juillet, le Premier ministre britannique David Cameron a présenté un projet de loi qui limiterait encore plus le droit de grève.
Les élections générales du 7 mai ont donc vu la victoire surprise du parti Tory (conservateur) du premier ministre sortant, David Cameron.
L’article ci-dessous a été écrit peu avant les élections générales du 7 mai 2015
Pendant cinq ans, le gouvernement de David Cameron a mené une politique d’austérité extrêmement dure, qui a frappé tout le monde sauf les très riches, et Cameron promet encore plus de coupes budgétaires.
Au moment où les Britanniques s’apprêtent à élire ce 7 mai un nouveau Parlement, à en croire certains médias en France, le gouvernement Cameron serait un modèle de réussite.
John King, Au diable vauvert, 2014, 22 euros.Acheter à la librairie La Brèche.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Grande-Bretagne