gauche anticapitaliste

Pour nous militants de la IVe Internationale de ces quarante dernières années, Moro- le Maure- a été une référence militante. Il a été un des fondateurs de la Ligue communiste révolutionnaire, section espagnole de la IVe Internationale dans les années 70.

Les enseignements du premier tour des élections législatives sont dans la continuité de la présidentielle. Le total de la gauche et de l’extrême gauche se situe à un niveau élevé, 47,75 % comparativement aux élections législatives de 2002 (39,95 %) et de 2007 (38,97 %).
Depuis plus de deux ans, la Grèce sert de laboratoire à la Troïka. La population a vu ses droits s’émietter, les baisses de salaire peuvent atteindre 50 %, le taux de chômage est passé de 15 % à 22 % en 2011. Des millions de Grecs n’ont plus de sécurité sociale.
La réunion de la Gauche anticapitaliste des 12 et 13 mai a été préparée par de nombreuses AG, réunissant plus de 500 votantEs, et permettant à près de 800 personnes de manifester leur appartenance à la GA.
Ne boudons pas notre plaisir. La défaite de Sarkozy est une très bonne nouvelle. Pour qui en doute, il faut juste imaginer la situation si l’offensive sans précédent contre les acquis sociaux et l’environnement s’était soldée par une réélection du président des riches. 
Il ne doit manquer aucune voix pour infliger le dimanche 6 mai la défaite la plus importante possible au « président des riches » qui relaye la politique du FN.
Sarkozy est le grand perdant du premier tour. Les électeurs ont marqué leur mécontentement vis-à-vis de politiques dont le centre de gravité est de protéger les riches et de présenter la facture aux classes moyennes et au précariat.
Le 4 avril, Dimitris Kristoulas, retraité de 77 ans, s’est tiré une balle dans la tête, sur la place Syntagma, pour ne pas laisser de dettes à ses enfants et parce que la politique menée par le gouvernement grec ne lui permettait plus de vivre.
À trois semaines de l’élection présidentielle, la défaite de Sarkozy est probable, mais reste incertaine, tant Hollande est incapable de donner une véritable perspective alternative à celle de la droite.
Il est urgent de dégager Sarkozy qui se présente comme l’homme d’une droite dure, sécuritaire et raciste pour draguer les voix du FN. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à gauche anticapitaliste