G8

Le G8 s’est réuni les 17 et 18 juin. Il comprend huit pays : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada et Russie. La Chine n’en fait pas partie.

Oublié le temps où Hollande dénonçait le G8 comme « un club de riches et de puissants qui émet des vœux ».
 
 
 
Deux mobilisations importantes nous attendent en mai : contre le G8-G20 et contre le racisme dans le cadre de la campagne «d’ailleurs, nous sommes d’ici».
Les saigneurs du monde se sont mis d’accord à Deauville à l’occasion du G8.
Depuis quelques années, les mobilisations altermondialistes marquent le pas : la dynamique enclenchée depuis Seattle n’est pas éteinte mais elle cherche un second souffle. La participation au contre-sommet organisé au Havre les 21 et 22 mai en est une illustration.
Selon son ordre du jour officiel, la réunion du G8 à Deauville ne devrait pas vraiment traiter des questions économiques.
Écrans de fumée
Selon le gouvernement français, « l’ambition du G8 est d’instituer un capitalisme responsable ». Pourtant, depuis deux ans, c’est au G20, dans un cadre tout aussi
Les sommets vont se dérouler sur les lieux mêmes des festivals de cinéma de Deauville et de Cannes.
Prix que les peuples pourraient décerner selon les sujets abordés pendant les festivités :
Pas de suspense pour le G8 de Deauville :

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à G8