Rassemblement national (FN et RN)

Louis Aliot vient d’être élu maire de Perpignan.

L’extrême droite s’est emparée de la première ville de plus de 100.000 habitantEs depuis Toulon en 1995, avec seulement 15.743 voix contre 17.744 en 2014, soit une perte de 2000 voix quand même.

Toute l'extrême droite bruisse d'indignation, depuis une semaine, à propos des révélations des « Panama papers » en matière d'évasion fiscale internationale.
Au delà d’une aspiration légitime à vivre de leur travail, les manifestations des éleveurs expriment la colère et le désarroi d’agriculteurs qui se considéraient comme des chefs d’entreprise et se retrouvent en voie de prolétarisation ou menacés par le chômage.
Depuis 1988, l’agglomération rouennaise accueille le festival Art et Déchirures. Ce festival « regroupe toutes les formes d’expression artistique : théâtre, danse, musique, arts plastiques...
VISA, Éditions Syllepse, 2015, 5 euros. 
Un opuscule précieux pour faire le point, plus d’un an après les municipales, de la gestion des villes FN ou de proches, comme la Ligue du Sud de Bompard ou Ménard à Béziers.
Quand la stratégie n’aboutit pas aux résultats escomptés, c’est le temps de la remise en question. C’est ce qui est en train d’arriver au Front national...
Beaucoup ont été soulagés de voir le FN buter une nouvelle fois dimanche 13 décembre sur l’obstacle du second tour. Mais ils se sont aussi montrés peu rassurés du niveau record atteint par le FN : 6,8 millions de voix obtenues au second tour, un peu moins de 28 %...
Par Stathis Kouvelakis
Au lendemain du second tour des élections régionales, il serait de bon ton de dire qu’il n’y a ni perdant ni gagnant. Mais la réalité est tout autre. Le FN est le véritable gagnant de ces élections... et le monde du travail, le grand perdant. Il est urgent de reprendre l’initiative.
Au final, le FN n’a gagné aucune région.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Rassemblement national (FN et RN)