Front de gauche

Alors que Jean-Luc Mélenchon se voit déjà en Premier ministre de cohabitation et assure « les gens » que « La France insoumise » peut remporter la majorité des sièges à l’Assemblée, les négociations font rage entre les diverses composantes à la gauche du PS...

Le vote des militantEs du PCF vient de confirmer mais à une majorité plus restreinte que lors de la Convention nationale, le choix de Mélenchon pour représenter le Front de gauche.
Réunie les 4 et 5 juin, la conférence nationale (CN) du PCF a voté une résolution proposant Jean-Luc Mélenchon comme candidat du Front de gauche (FdG) à la présidentielle.
Les tractations ont débuté au sein du Front de gauche en vue des élections présidentielles et législatives. Mélenchon pourrait être adoubé par le PCF, à condition de ne pas être trop gourmand en sièges de député. Une conférence devrait le confirmer en juin.
La décision de la direction du PCF de soutenir Jean-Luc Mélenchon pour les présidentielles ne fait pas l’unanimité au sein du Front de gauche.
À la Fête de l’Humanité, les organisations constituant le Front de gauche ont présenté leur « programme partagé » en vue de 2012.

Le conseil national du PCF, réuni les 19 et 20 juin, a tiré un bilan positif des résultats du Front de gauche aux élections européennes, mais sans triomphalisme. 
 

 








L’appel des économistes a l’intérêt de présenter les solutions du Front de Gauche face à la crise.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Front de gauche