Françafrique

Depuis le début du mois, le gouvernement français s’est engagé dans un conflit au Tchad, en soutien au dictateur Idriss Déby.  

On sait que le capitalisme, par sa nature, génère inéluctablement la corruption, mais on n’imagine pas concrètement les formes que cela prend car, en temps normal, elle est censée rester secrète. Le livre de Péan qui se dévore comme un roman d’espionnage, soulève le voile.
Après une série de scandales comme ceux de Woerth, Tapie, Bettencourt , c'est celui de la « France-Afrique » qui est enfin dévoilé.
L’arrestation de Gbagbo ne résout pas le conflit meurtrier qui sévit dans le pays. En outre, le soutien intéressé de la France à Ouattara va imposer une nouvelle dette aux Ivoiriens et faire les affaires des multinationales françaises.
La France est en guerre : en Afghanistan, en Libye, mais aussi en Côte d’Ivoire et ailleurs… Il y aurait au total près de 10 000 soldats de l’armée française engagés dans onze « opérations extérieures » incluant le Tchad, le Kosovo, le Liban, la République centrafricaine, les régions du Sahel
Alassane Ouattara a décidé de lancer une offensive armée pour conquérir le pouvoir contre Laurent Gbagbo qui s’est proclamé lui aussi président.
Utilisant la résolution 1975 du conseil de sécurité de l'ONU, l'armée française a commencé à bombarder et lancer des missiles sur des camps militaires, des dépôts de munitions, le palais présidentiel, et la résidence de Gbagbo, après s'être emparée de l'aéroport.
La mort des deux jeunes Français le week-end dernier au Niger est d’abord et avant tout une tragédie qui ne peut que susciter une vive et légitime émotion.
L'exécution de l'otage français Michel Germaneau par un groupe se réclamant d'Al-Qaïda-Maghreb doit être condamnée sans aucune hésitation.Cependant ce crime ne saurait dédouaner de leurs lourdes responsabilités le Président de la République et le gouvernement.
L'annonce de l'ignoble exécution de l'otage français Michel Germaneau par un groupe se réclamant d'Al-Qaida marque le fiasco complet de l'opération des forces spéciales françaises, avec l'appui de l'armée mauritanienne, dans le nord du Mali.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Françafrique