Ford

Après la fermeture définitive de l’usine Ford Aquitaine Industries (FAI), à Blanquefort, dans l'agglomération bordelaise, Ford Getrag l'usine voisine est à son tour menacée. Avec 50 % de Ford Getrag, Ford est le seul patron par les commandes.

Nous sommes toujours en plein PSE (336 départs volontaires) que Ford a beaucoup de mal à finaliser. Voilà trois semaines que cela aurait dû être fait.
Ford n’avait pas tout prévu. Contrainte par une longue mobilisation, elle rachète fin 2010 l’usine dont elle s’était débarrassée 20 mois auparavant, sans avoir défini ce qu’elle en ferait.
Après les Ford Bordeaux, le 2 octobre, toute la branche automobile manifestait vendredi 8 octobre au Mondial de l’automobile, à l’appel des fédérations CGT métallurgie et chimie : nous étions 2 000 manifestantEs venus de nombreux sites des grands constructeurs (Renault, Peugeot, Ford, Toyota)
Deux ans après, au même endroit, les « ex-Ford » ont envahi à nouveau le stand de la multinationale au Salon de l’automobile.
L'échec de la reprise de l’usine Ford-Blanquefort par HZ est complet (voir Tout est à nous ! n°68). Mais officiellement les suppressions d’emplois ne sont pas à l’ordre du jour.

A l’appel de la CGT Ford, des militants syndicaux de l’automobile se sont retrouvés pour débattre des moyens de faire gagner les luttes.
 
 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Ford