extrême droite

Les travaux de Zeev Sternhell ont montré que le fascisme en France n’a pas été un phénomène d’importation et, au contraire, a des racines nationales remontant à la fin du XIXe siècle.

Le 1er mai dernier, le FN aurait pu célébrer la journée internationale des travailleurs dans le bassin minier des Flandres… mais il organisait plutôt à Nice la « fête des Nations » avec son groupe du Parlement européen, le Mouvement pour une Europe des nations et des libertés (MENL).
En Allemagne, aux législatives du 24 septembre 2017, un parti d’extrême droite a réussi pour la première fois depuis les années 1950 à entrer au Bundestag (Parlement fédéral). 
De l’autre côté des Alpes, ce n’est pas la même approche, en termes de discours économique et social, qui prévaut à l’extrême droite, au moment où nous mettons sous presse.
En Autriche, le FPÖ (« Parti de la Liberté d’Autriche ») est entré au gouvernement, conduit par le jeune carriériste conservateur Sebastian Kurz – alors âgé de 31 ans seulement –, à la mi-décembre 2017.
Au premier et plus encore au second tour de l’élection présidentielle de 2017, malgré sa prestation catastrophique dans son face-à-face télévisé avec Macron, Marine Le Pen avait explosé tous les scores antérieurs du FN. Mais depuis, les ennuis, les revers voire les crises s’accumulent.
L'île de Mytilène (également connue sous le nom de Lesbos) fait partie de ces îles grecques très proches des côtes turques sur lesquelles débarquent chaque jour les réfugiéEs qui ont eu la « chance » d'échapper aux massacres, puis aux naufrages ou à la reconduite en Turquie.
La dimension violente couplée aux querelles d’égo des petits chefs rend incontrôlables, par un FN en quête de respectabilité, les groupes. D’autant que ces franges radicales ne témoignent pas forcément de la sympathie politique pour Marine Le Pen.
Chambéry fait partie des quatre villes françaises dans lesquelles le Bastion social a ouvert un local.
Le principal danger des structures du type « Bastion social » est sécuritaire. Presque à chaque fois, les villes qui ont vu éclore des « bastions sociaux » ont subi des violences d’extrême droite, véritables signaux avant-coureurs.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à extrême droite