extrême droite

Le soutien de Marine Le Pen aux grévistes du 5 décembre n’est pas passé inaperçu. La proximité avec les municipales joue pour beaucoup, mais n’explique pas tout. Le RN déroule sa stratégie de conquête et colle à la réalité politique.









Si les dernières élections confirment l'emprise de Marine Le Pen sur le Front national et l'influence de l'extrême droite, celle-ci reste éclatée. 
Dimanche 31 Mai, une quarantaine de militants de la « Liste Antisioniste », avec à leur tête « l'humoriste » Dieudonné, l'ancien membre de la direction du FN Alain Soral, et Yahyia Ghouasmi sont venus faire campagne à leur manière sur le marché Pyrénées de Paris.






Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à extrême droite