extrême droite

Depuis la rentrée universitaire, l’organisation d’extrême droite la « Cocarde étudiante » cherche à s’implanter à Nanterre.

Pour aller au-delà du « buzz » que provoquent les deux récents sondages Harris interactive-le Parisien sur les intentions de vote au 1er tour de la présidentielle de 2012, il ne s’agit pas de les balayer d’un revers de main.
Fabien Engelmann, secrétaire de section syndicale exclu tout récemment de la CGT après avoir annoncé sa candidature aux cantonales sous la bannière du FN en Moselle, voudrait relancer médiatiquement le débat sur l’indépendance des syndicats face aux partis politiques.
Mercredi 23 février, à l’appel de nombreuses organisations, 700 personnes se sont rassemblées devant la mairie du 7e arrondissement de Lyon, quartier du local des Jeunesses identitaires pour en exiger la fermeture.
Le NPA dénonce la dérive politique d'un ancien militant de Lutte ouvrière puis du NPA qui a décidé de se présenter aux prochaines élections cantonales sous la bannière du Front national dans le département de Moselle.
Contrairement à l'adage qui voudrait qu'en politique "les extrêmes soient proches", c'est bien parce qu'elle est extrêmement rare que la "conversion" d'un ex-militant du NPA au FN fait aujourd'hui les gros titres de la presse.
Elle n'en est pas moins insupportable pour nous.
Lundi 7 février, treize skinheads d’extrême droite étaient interpellés à Nancy dans le cadre d’une enquête portant sur douze faits commis en 2009 et 2010, principalement des violences volontaires en réunion, dont certaines aggravées.
Le 15 janvier, 3 000 personnes ont défilé dans les rues de Tours pour protester contre la tenue du congrès du FN dans la ville.
Le 14e congrès du FN s’est achevé le 16 janvier par la victoire prévisible de Marine Le Pen dans la course à la présidence du parti. Cette victoire met un terme à 38 années d’un FN exclusivement dirigé par Le Pen père.
Le congrès du Front national sera l'occasion pour les antifascistes de se mobiliser contre l'extrême-droite.
A l'initiative de la Ligue des droits de l'homme, un large collectif s'est constitué, en Indre-et-Loir, pour mobiliser contre la xénophobie d'état et l'extrême-droite.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à extrême droite