extrême droite

Les résultats de l’élection des députés aux parlements de deux Länder d’Allemagne – Brandebourg et Saxe, le 1er septembre dans la partie Est du pays –, ont confirmé les craintes.

Lors des dernières élections législatives suédoises, les « Démocrates de Suède » (extrême droite), ont obtenu 17,6% des voix.
Le régime Orban participe d’une tendance générale (la crise des démocraties capitalistes libérales) mais a aussi des spécificités liées à l’histoire de la Hongrie, mais aussi à celle de Fidesz, le mouvement de Viktor Orban, et de la façon dont il a conquis le pouvoir.
Depuis la fin de l’année 2017, une coalition droite-extrême droite gouverne l’Autriche. Et comme bien souvent, le discours prétendument « social » et « populaire » de l’extrême droite a fait long feu, avec la mise en place d’un agenda antisocial et pro-patronal.
Le développement de la Ligue de Salvini s’inscrit certes dans un contexte international marqué par la montée de forces réactionnaires en Europe, aux USA et dans le cône sud de l’Amérique latine, mais il a une histoire spécifique qui vient de loin. 
Le journaliste et historien Dominique Vidal, dans l’introduction de l’ouvrage qu’il vient de coordonner aux éditions Demopolis, les Nationalistes à l’assaut de l’Europe, dresse un constat accablant quant à la progression électorale des courants nationalistes et d’extrême droite en Europe
Vendredi 15 mars, peu avant 14h (heure locale), plusieurs hommes lourdement armés ont ouvert le feu sur des fidèles en prière dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, tuant au moins 49 personnes et en blessant des dizaines. 
Sous la direction de Dominique Vidal. Demopolis, 280 pages, 21 euros, sortie le 28 mars.
Fin janvier, le journaliste Thomas Iacobi, notamment co-auteur du documentaire Aube dorée, une affaire personnelle, a été agressé par des militants d’extrême droite alors qu’il couvrait une manifestation nationaliste à Athènes.
Le 9 février, dans plusieurs villes de France, notamment Toulouse et Lyon, des groupuscules d’extrême droite s’en sont pris physiquement à des cortèges et à des militantEs de gauche investis dans le mouvement des Gilets jaunes.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à extrême droite