euro

À la Monnaie, usine de fabrication des pièces d’euro, nous sommes en plein « plan stratégique ».

Par Yvan Lemaitre. L’accord du 13 juillet et le vote par le parlement grec d’un troisième mémorandum puis les élections législatives du 20 septembre convoquées par Tsipras à la recherche de sa majorité perdue et leurs résultats mettent un terme à la période ouverte par l’arrivée
Un temps proche du Front de gauche, l’économiste Jacques Sapir a défrayé la chronique après avoir pris position en faveur d’un « front de libération nationale » ouvert au Front national pour la sortie de la zone euro...
Un débat a récemment rebondi entre divers économistes français sur la sortie de l’euro. Même si cette discussion est moins intéressante et plus abstraite que celle qui parcourt Syriza ou, d’une autre façon,  le Bloc de gauche portugais, il peut être utile de faire le point.
Début février, l’euro s’est établi à son niveau le plus élevé depuis 14 mois à 1,37 euro pour 1 dollar. En juillet dernier, il était à 1,21. Le monde vit en régime de changes flottants, cela veut dire que le cours des grandes monnaies 
« 50 ans d’amitié » : le grand cirque officiel est lancé. Le traité de l’Élysée scella en effet à la réconciliation et le démarrage du moteur de l’unification européenne.
Au sommet européen du 23 mai, François Hollande a mis en avant les euro-obligations se heurtant à l’opposition d’Angela Merkel.
Face à la crise, le FN tente d’apporter des réponses de repli nationaliste qui ne peuvent que remplacer une guerre économique par une autre.
Le mois d’octobre a vu la crise de la zone euro s’aggraver considérablement et les agences de notation s’en donner à cœur joie : dégradation de la note de l’Espagne et de l’Italie, menace sur la Belgique, «mise sous surveillance» de la France qui risque ainsi de perdre son triple A.Tout a déjà ét
Mercredi 26 octobre, nouveau « sommet » de la zone euro.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à euro