Etat espagnol

Dans un climat de tension croissante au sein d’un parlement très fragmenté (avec 10 groupes parlementaires et 22 partis), le leader du PSOE, Pedro Sánchez, a réussi, grâce à un second vote très serré (167 voix contre 165 et 18 abstentions) à être investi [le 7 janvier] comme présid

Andreu Coll, de la section de la IVe Internationale, membre d’Anticapitalistas, revient sur la dernière passe d’armes entre le gouvernement de Madrid et la Generalitat.
1.- Ces derniers jours, après la suspension, par le Président de la Généralité, Carles Puigdemont, de la déclaration d'indépendance, le gouvernement espagnol, appuyé par le PSOE et Ciudadanos (et avec le soutien de tous les grands médias du régime) met le pied au
Publié par le blog du NPA 34. En ce jour de fête nationale (sic) et de défilé militaire et, pour la première fois depuis des années, policier, aux deux pôles de l'affrontement politiqu
Après la montée en tension et l'effervescence de mardi autour d'une séance du Parlament catalan qui s'annonçait politiquement explosive, les forces en présence en sont à gérer les retombées d'un pétard mouillé qui a affaibli la mobilisation catalaniste et confirmé l'Etat espagnol dans l'idée qu'i
Entretien. Nous avons interrogé Oscar Blanco, membre de la direction d’Anticapitalistas, à propos de la situation créée en Catalogne Sud par la mobilisation autour du référendum du 1er octobre.
Nous avons réalisé un nouveau point avec Andreu Coll après la manifestation de dimanche à Barcelone. Ce qui l’emportait au lendemain, c’est la crainte de la pression réactionnaire et d’une répression sans précédent contre le mouvement.
Publié par A Manca. Relents de franquisme à Madrid.
Le 3 octobre, après avoir évoqué « l’horreur du crime à Marseille » du dimanche précédent, Jean-Luc Mélenchon, interpellant Edouard Philippe à l’Assemblée nationale au sujet du référendum pour l’indépendance en Catalogne Sud, a exprimé sa « sidération de voir à notre frontière les dé
Déclaration du Bureau de la Quatrième Internationale. Faisant suite au référendum du 1er octobre en Catalogne et à la victoire du Oui à l’indépendance de la Catalogne, en dépit des grandes difficultés légales, judiciaires et policières imposées par le gouvernement du Parti Popula

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Etat espagnol