éducation

Le gouvernement Macron annonce depuis le début de son mandat une série de réformes dans l’éducation et surtout dans le secondaire. Dans ce cadre, il prépare un plan sans précédent contre le lycée professionnel.

Le congrès de la FSU se réunissait en pleine mobilisation dans l’enseignement primaire : le 12 février, plus de 60 % des professeurEs des écoles, ainsi que des personnels territoriaux et des animateurs, étaient en grève contre le décret sur les rythmes scolaires.
 
La réforme des rythmes scolaires est en train de mettre le feu dans l’Éducation nationale. Jeudi 17 janvier, environ 150 enseignantEs du 1er degré étaient en grève dans le 92, principalement dans le nord du département.
Les enseignants parisiens (supposés être bienveillants pour le gouvernement) ont donc été les premiers à exprimer massivement le rejet d'une politique qu'ils jugent nuisible pour les enfants et le service public national.
Le gouvernement a fait connaître le projet de décret Peillon aménageant la semaine dans le premier degré.


Dans bien des endroits, la rentrée 2012 a été extrêmement difficile : effectifs trop élevés, structures d’accueilqui explosent, non-remplacement des enseignants absents.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à éducation