éducation

Réfléchir à l’école que nous voulons demande de comprendre en profondeur sa place dans les pays capitalistes. À la fois sa place historique et les développements récents. Cependant, cette analyse ne suffit pas à dessiner, en creux, l’école à laquelle nous aspirons.

Pour le ministre Peillon, « dans la quasi-totalité (93,5 %) des communes, la mise en œuvre des rythmes scolaires se déroule sans difficulté ». Quel culot, alors que seulement 20 % des communes ont accepté de mettre en place la réforme et que partout la colère gronde !
Le gouvernement affirme que l’emploi est sa priorité n°1. Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas celle de ses amis socialistes du conseil général de Meurthe-et-Moselle.
Un décret modifiant le Code de l’Éducation ferme l’accès des étrangers non européens aux concours de l’enseignement privé sous contrat.
Ce jeudi 19 septembre, il n’y avait pas cours au lycée, les élèves le savaient.
Les réformes de l’éducation, de la maternelle à l’université, se succèdent.
Parmi les promesses de changement formulées durant la campagne présidentielle de Hollande, l’éducation était présentée comme une priorité. Si changements il y a eu, ils se distinguent surtout par une continuité et un renforcement des réformes du précédent gouvernement.
De même que l’école primaire de masse qui émerge à la fin du 19e siècle, l’avènement d’un enseignement professionnel visant à former – hors des entreprises – les futurs travailleurs, est un phénomène profondément contradictoire.
 
Contrairement aux prétentions généralement affichées par les ministres de l’Education nationale, l’école n’est nullement une enclave républicaine au sein de la société capitaliste, malgré son autonomisation relative de la sphère de production des richesses.
Le jeudi 19 septembre les enseignants du 93 étaient en grève à l’appel de la CGT éduc’action, de la CNT, de la FSU et de Sud éducation. Cette première journée de mobilisation avait pour but de dénoncer des conditions de travail de plus en plus difficiles.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à éducation