éducation

Réfléchir à l’école que nous voulons demande de comprendre en profondeur sa place dans les pays capitalistes. À la fois sa place historique et les développements récents. Cependant, cette analyse ne suffit pas à dessiner, en creux, l’école à laquelle nous aspirons.

Il y avait peu de suspens : la majorité de droite du Parlement grec a voté jeudi 11 juin la loi réactionnaire sur l’école, confirmant s’il en était besoin la dangerosité d’un gouvernement dont la seule ligne est de casser les services publics pour mieux les offrir au privé, de préfé
Le Medef l’a demandé dans un communiqué le 20 mai, le gouvernement s’exécute : la prime versée aux entreprises de moins de 250 salariéEs pour l’embauche d’un apprenti sera élargie aux grandes entreprises, si elles peuvent justifier d’un taux d’alternants de 5 % d’ici 2021, sous peine de rembo
Entretien avec Sabine Duran, directrice de l'école élémentaire Joséphine-Baker, à Pantin (93).
Quel est l’état d’esprit des professeurEs des écoles au moment de cette réouverture ?
Au concours des ministres les plus réacs du gouvernement de droite de Kyriakos Mitsotakis, la ministre de l’Education (et des Cultes) Niki Kerameos est assurément parmi les mieux placées : avec son obsession de (re)mettre les valeurs traditionnelles orthodoxes (la religion d’état) au centre de l’
La capacité des écoles à appliquer le protocole de mesures sanitaires pose beaucoup de questions et monopolise toutes les attentions.
En plein confinement, des mesures déjà présentes dans les cartons ministériels ont fait l’objet d’un décret le 3 avril à effet immédiat pour les BTS et DUT, et d’un arrêt le 5 avril pour les licences à compter de la rentrée universitaire 2020 pour les mentions langues, littératures et civilisatio
Lundi soir, Macron a annoncé la réouverture progressive des écoles, collèges et lycées sur le territoire. Blanquer d’ailleurs ne devait une nouvelle fois pas être dans la confidence, puisque depuis ce matin il essaie d’expliquer comment cette réouverture va être gérée. 
Le gouvernement continue de jouer au pompier-pyromane. Après que Blanquer a déclaré qu’il ne fermerait pas les écoles, pour finalement être obligé de le faire, Macron veut désormais un retour à l’école le 11 mai.
Quand la fermeture des établissements scolaires a été décrété le 12 mars dernier, le Ministre a tout de suite crié que tout était prêt pour mettre en place une « continuité pédagogique ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à éducation