EDF

Alors que la grève dans les transports publics, à la SNCF, à la RATP et dans d’autres villes en régions est fortement médiatisée, celle des agents d’EDF et autres producteurs et distributeurs d’énergie est longtemps restée à l’arrière-plan médiatique. Jusqu’à récemment.

La direction de la filiale distribution de GDF-Suez refuse toujours de réintégrer Nordine Mahroug, licencié le 15 décembre pour «faute professionnelle», et ne propose que des mesures d'accompagnement du licenciement, ce que rejettent les grévistes de la faim.
Jeudi 24 décembre, à 11h30, plus de 150 personnes se rassemblent, rue Pétrelle à Paris, pour apporter leur soutien aux trois syndicalistes de SUD-Energie en grève de la faim depuis onze jours (pour d’eux d’entre-eux) afin d’obtenir la réintégration d’un de leurs camarades.
PARIS, 24 déc 2009 (AFP) - Quelque 200 personnes, dont Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) et Olivier Besancenot (NPA) se sont rassemblées jeudi à Paris pour soutenir trois syndicalistes de Sud-Energie en grève de la faim par solidarité avec un salarié licencié de GrDF, a constaté un journaliste
Olivier Besancenot est venu apporté le soutien du NPA aux grévistes de la faim. Jeudi 24 décembre 2009, avait lieu un rassemblement de soutien à l'appel de SUD et de la CGT à 11h30 devant l'immeuble de GRDF à Paris, rue Petrelle.
Les trois responsables du syndicat SUD-Energie ont décidé de poursuivre leur grève de la faim, lundi 21 décembre, dans les locaux GRDF de la rue Pétrelle (Paris 9e). Deux d’entre-eux ne se sont pas alimentés depuis huit jours.
Trois dirigeants de SUD-Energie sont en grève de la faim, à Paris, pour réclamer l’arrêt des sanctions disciplinaires à l’encontre des grévistes du printemps dernier, la réintégration deNordine et le respect du droit de grève.
Trois salariés de GrDF, militants à SUD-Énergie, sont en grève de la faim depuis le 14 décembre : Nordine, licencié abusivement par la direction, et deux dirigeants de SUD-Énergie, Yann Cochin (également militant du NPA) et René-Michel Millanbourg, en solidarité avec Nordine.
240 salariés sanctionnés, 11 licenciements annoncés, des mises à pied, des rétrogradations avec pertes de salaires importantes, des blâmes, des menaces permanentes… voici la politique revancharde que le patronat d’EDF SA et de GDF/SUEZ mettent en œuvre en guise de réponse au mouvement social hist

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à EDF