écosocialisme

150 ans après la parution du Capital, en quoi l’œuvre de Marx est-elle utile aujourd’hui pour la définition d’un projet écosocialiste ? On peut y trouver des intuitions fécondes mais aussi des éléments de méthode permettant de penser le post-capitalisme.

Dans le premier BI sur le débat stratégique, le camarade Bruno de Bordeaux a rédigé une contribution très critique sur l’écosocialisme, qui offre une base théorique aux craintes que
Depuis plusieurs mois, le comité du Havre du NPA travaille à une initiative unitaire autour des questions écosocialistes avec le PG, les décroissants, la Confédération paysanne, Ensemble, au total une dizaine d’organisations locales.
Le dimanche 8 juin à Montreuil, les rencontres de l’écologie radicale « Climat social » organisées par des militantEs de diverses forces – NPA, AL, MOC, Ensemble, Amis de la Terre, collectifs de lutte – ont été un succès qui a rassemblé plus d’une centaine de personnes.
À l’initiative du groupe écosocialiste de l’organisation suisse SolidaritéS, l’association « Alternatives face aux défis écologique » a organisé des rencontres européennes, du 24 au 26 janvier, à Genève.
Sous la forme d'un hors-série spécial de notre revue, le NPA publie un travail important de notre camarade de la LCR belge, Daniel Tanuro. En commentant de façon critique le Manifeste écosocialiste du Parti de gauche, il contribue à définir le socialisme pour lequel nous nous battons.
La loi sur le « bonus-malus » énergétique votée le 11 mars, instaurera une tarification progressive sur l’électricité et le gaz en 2016. Les ménages consommant peu auront du bonus, les gros consommateurs seront pénalisés par un malus.
Auteur de L'impossible capitalisme vert, Daniel Tanuro propose dans cet article une analyse du Manifeste écosocialiste du Parti de gauche.
Michael Löwy a publié il y a peu un petit livre bien informé intitulé « L’Ecosocialisme » (Editions Fayard, Collection Les Petits Libres) dont nous reproduisons ci-dessous l’introduction.
Contrairement à ce que suggère la fausse mais très populaire métaphore de l’île de Pâques proposée par Jared Diamond [1], les dégradations environnementales que nous observons aujourd’hui ne sont en rien comparables à celles qui ont pu se produire à d’autres périodes historiques.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à écosocialisme