économie

La crise actuelle marque-t-elle, comme on l’entend souvent, un retour de l’État, rompant avec l’ère néolibérale ?
Lundi 8 juin, le site financier Investir titrait que, pour la Bourse de Paris, le « gap » avait été comblé, ce qui veut dire que le CAC 40 est revenu au niveau d’avant le confinement. À New York aussi la Bourse atteint le niveau du début mars.
300 milliards € en France, 1100 milliards € en Allemagne, 2000 milliards $ aux États Unis : il n’y a pas d’argent « magique » pour l’hôpital… il coule à flots pour « aider » les capitalistes.
Publié sur le site du CADTM. 
Les dirigeants les plus intelligents de la bourgeoisie préparent toujours le coup d’après.
Partout dans le monde, les États mettent le paquet pour venir en aide aux capitalistes.
Lors de sa dernière allocution télévisée le 13 avril, Emmanuel Macron a fait une déclaration étonnante : « Nous devons aussi savoir aider nos voisins d’Afrique à lutter contre le virus plus efficacement, les aider aussi sur le plan économique en annulant massivement leur dette. 
Publié par Alencontre.
Nous sommes de toute évidence partis pour une longue crise. Une période où la santé, voire la vie de chacunE est en danger, et il serait catastrophique que gouvernement et patrons puissent la gérer à leur guise.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à économie