Droit à l'IVG

Manifestons pour que ce droit soit reconnu et effectif !

Nous devons à nouveau expliquer où se situe réellement le débat. L’Eglise et les secteurs les plus réactionnaires se dressent à nouveau contre celles d’entre nous qui exerçons notre liberté et pour nous criminaliser. Il ne s’agit pas de savoir quand commence la vie.
Après quatre ans de lutte, le Collectif Tenon a réussi : un centre d’interruption volontaire de grossesse dédié a ouvert le 25 octobre.
Les sages-femmes sont en grève illimitée et massive depuis mi-octobre et deux nouvelles journées de manifestations sont prévues les 7 et 13 novembre.
À la séance du 14-15 octobre, l’exécutif de la mairie de Paris a adopté un vœu sur la situation au CIVG Tenon...
Avant l’été, les choses semblaient bien fonctionner au CIVG de Tenon, dont la réouverture avait été obtenue il y a 18 mois après une mobilisation prolongée. Deux infirmières (dont une en formation) étaient en fonctions.
« C’est nous qui accouchons, c’est nous qui décidons ». Ce slogan ne perd pas une ride malgré le temps qui passe. Que ce soit en noir et blanc ou en technicolor, nous, les femmes, nous continuons toujours à sortir dans les rues pour revendiquer nos droits. Personne ne le fera à notre place.
Fin mars paraissait le décret répondant aux promesses du candidat Hollande : gratuité de la contraception pour les mineurs et remboursement à 100 % de l'avortement.
Les restructurations des centres IVG s’accélèrent et accentuent les menaces qui pèsent sur le droit des femmes à disposer de leur corps. À Lyon Sud, la restructuration est effective depuis le 12 novembre 2012. Une 2e restructuration s’ajoute désormais à la 1re.
Une bande d’abrutis sortis du Moyen Âge protégée par des robocops en tenue de guerre civile, c’est le spectacle affligeant de ce samedi 15 décembre autour de l’hôpital Tenon à Paris dans le 20e .

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Droit à l'IVG