Droit à l'IVG

Sur un malentendu, on a failli obtenir l’allongement de 12 à 14 semaines du délai pour une IVG.

Entretien.
Samedi 18 mai, plusieurs dizaines de militantes féministes argentines montaient les marches du Palais des Festivals de Cannes en scandant « Solidarité avec les femmes du monde entier » !
L’Alabama, un des états les plus conservateurs, a voté mercredi 15 mai une loi qui interdit quasi totalement l’avortement, même dans des cas de viol ou d'inceste, et qui prévoit des peines allant jusqu'à l'emprisonnement à vie pour les médecins qui pratiqueraient l’IVG.
Retour sur la bataille juridique en cours pour l’avortement aux États-Unis.
Une série de conférences, prétendument sur la bioéthique, était organisée dans 120 villes de France par Alliance Vita (association catho d’extrême droite), dont Grenoble, où une importante mobilisation s’est organisée.
Retour sur l'année 2018, qui aura confirmé deux choses : la tendance mondiale au développement des luttes féministes par en bas et la multiplication des remises en cause directes et indirectes par les États des droits des femmes et des LGBTI
Le 26 mai en Irlande, 66,4 % des votant·e·s ont défié la campagne obscurantiste de l’Eglise catholique et des groupes « pro-vie », en décidant que la vie du fœtus ne prime pas sur celle de la mère. Les Irlandaises pourront désormais décider si et quand elles veulent avoir un enfant.
Cette nuit, le sénat argentin a voté contre l'ouverture du droit à l'avortement libre et gratuit pendant les 14 premières semaines, avec 38 voix contre, 31 pour et 2 abstentions.
De façon massive (66,4% contre 33,6%) les IrlandaisEs ont voté oui à l’abrogation de la clause de la Constitution (le 8e amendement) qui disait que la vie d’un fœtus était aussi importante que la vie de la femme.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Droit à l'IVG